livre numerique ebook ebook pas cher livre ouvrage pas cher livres ouvrages pas chers livres electoniques ebooks
 

Accueil
Textes Fondateurs
Développement
Actualité
Livres recommandes
J.O.F.L
Liberté
20 ans de procédures
Des Juges Elus
Nouvelles Historiques
Cartes Virtuelles
Dons - Mécénat
Nous sommes le : Lundi 24 Juillet 
 
Actualité
 
Elections législatives 2012 2012-07-27 15:31:38
Interdit d'expression depuis la chute du mur de Berlin, de nouveau les électeurs de la 6ème circonscription des Hauts de Seine n'ont pas reçu notre profession de foi, circonscription de l'ex président désigné de l'état intitulé :"république française".

Il faut savoir que pour le première fois la réunion de la commission de propagande à Nanterre se tenait devant les autres candidats.

Pour pouvoir nous censurer avant l'électeur le magistrat fonctionnaire français s'engageait sur la ligne jaune de la discrimination lui permettant par le phénomène de la double requête d'occulter son crime. Crime de forfaiture qui a été abrogé le 1er mars 1994 dans le silence complice de la totalité des partis politiques "reconnus", mais aussi celui de la propagande! Crime à la Libre expression qui est le fondement de la Démocratie!

Il est très triste à la France que celle-ci n'aura d'autres solutions que de se radicaliser pour maintenir l'impunité de l'appareil d'état!
 
Lien :


Elections cantonales 2007 2007-09-17 22:04:49
Nous vous invitons à aller directement à notre rubrique "20 ans de procédures" pour découvrir l'étendue de l'horreur de l'étatisme français
 
Lien :


Elections législatives 2007 2007-07-11 18:22:53
En tout premier lieu nous vous proposons de consulter l'article de Dominique Dutilloy pour Agora Vox
L'élection des juges

Interdit d'expression depuis la chute du mur de Berlin, pour la première fois les électeurs de la 6ème circonscription des Hauts de Seine ont reçu notre profession de foi, circonscription du président désigné de l'état intitulé :"république française".

Bien sur, comme à l'habitude, tout a été tenté pour nous interdire cette présence.

Dès le vendredi, dernier jour du dépôt des candidatures, nous avons eu droit, non à un récépissé définitif, mais seulement provisoire.

Arrivant en dernier, nous aurions du bénéficier du dernier panneau. Comme par hasard, une nouvelle candidature, nous l'interdisait.

La réunion de propagande se réunissait une première fois le lundi suivant ce dépôt de candidature et soit exactement, une semaine avant la date butoire de la livraison des documents à Rouen.

Nous rejetions la commission présidée par un magistrat fonctionnaire, qui avait tout fait pour ruiner la vie de notre candidate dans une affaire de corruption avec l'epad et pour laquelle elle avait refusé de se taire au lendemain de la chute du mur de Berlin.

Sans que les documents aient été présentés, à cette première réunion, les mots, "outrages à magistrats" étaient déjà prononcés!

Nous sommes donc revenus le lendemain pour présenter les documents aux autres membres de la commission conforme aux prescriptions réglementaire.

Le magistrat fonctionnaire voulait nous interdire sur le fonds en prétextant une diffamation des corps de l'état!

Après consultation de la chancellerie et officieusement du conseil constitutionnel, l'étatisme français nous autorisait à produire le jeudi à midi.

Nous avons donc livré les 70.000 documents le lundi suivant à 11 heures près de Rouen.

Bien sur, nous recevions le reçu définitif de candidature seulement le vendredi suivant hors des prescriptions réglementaires!

Notre document de propagande comportait une erreur grossière et nous savions qu'il était le seul moyen de pouvoir passer ce barrage réglementaire. L'étatisme espérant nous faire passer pour des "idiots".

Il faut savoir de plus, que les commissions de propagande se rendent dans les entrepôts avant l'expédition chez les électeurs pour être certains que les documents sont identiques à ceux présentés.

Nous invoquions donc une substitution de l'article 16 de la Déclaration des Droits de l'Homme qui affirmait :

"Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée,
ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de constitution."

et aurait été remplacé par :

"Le droit de défiler librement sur la voie publique et le droit de réunion sont garantis à tous"

Cette substitution nous l'avons invoqué une multitude de fois pour donner crédibilité à notre opération de désinformation

Bien sur, cet article adopté par l'assemblée le 19 avril 1946 a été rejeté par le bon sens populaire au cours du référendum du 5 mai 1946

Comme chacun le sait, l'étatisme ne renonce pas pour autant. Et si la constitution en vigueur de l'état français a bien la Déclaration des Droits de l'Homme en "préambule", celle-ci n'a aucun caractère contraignant et n'est qu'un outil au décorum! Une simple guirlande!

Le chef de l'état est président du conseil supérieur de la magistrature au même titre que chef des Armées.

La séparation des pouvoirs n'a jamais été effective en France depuis le sinistre: " des juges dévoués à l'empereur"

La modélisation mentale de l'étatisme français a été l'une des plus criminogènes de la planète. Pol pot, mao tsé toung, lénine, l'ayatollah khomeiny ont tous fait leurs études ou séjourné sur le territoire français et ils ont tous compris, que, si celui qui a le pouvoir, nomme le juge, l'Inconscient collectif est d'aucun secours. Le pouvoir pouvant se soustraire à la Réalité du vécu par les hommes de leur discours, car l'opposant politique est détruit au quotidien par l'appareil judiciaire!

Interdits d'expression depuis la chute du mur de Berlin nous avons donc imaginé ce stratagème pour que la commission de propagande, qui fait office de censure avant l'électeur, nous laisse nous exprimer.

La manoeuvre a fonctionné, l'appareil judiciaire nous laissant produire en espérant que nous passerions aux yeux des électeurs pour des "idiots".

Nous avons donc produit le vendredi 8 juin des affiches grand format sur nos panneaux sous le titre Rectificatif et avons expliqué la Réalité des choses.

Notre introduction commençait par la célèbre phrase de Courteline :

"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet"

Le principal pour nous c'est qu'enfin le slogan des Juges Elus ait pu être distribué!

Pour éviter toutes fuites nous avons dû aussi utiliser deux imprimeurs dont un ne reçu les épreuves que le vendredi matin pour affichage à partir de 14 heures!

Nous regrettons pour nos lecteurs d'avoir dû engager cette opération de désinformation mais nous pensons que la grande majorité avait rectifié d'eux mêmes.

Nous remercions particulièrement tous ceux qui nous ont fait Confiance en n'essayant pas d'entrer directement en contact avec nous pour essayer de nous convaincre de notre "erreur", ce qui aurait pu être catastrophique.

Cet exemple terrible montre que la Démocratie est bien loin sur la Terre de France
 
Lien : http://www.leprojetphilo.com/uploads/actualite/AFFICHE3.DOC


 



Qui sommes nous ? | Partenariats | Mentions légales | Contact | Mécénat | Le Projet Philo - Tous droits réservés